Fraternité migrants

« Le Frat-Mi » une réponse à l'appel du pape François

« Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés »

À l'appel du Pape qui demandait à chaque paroisse d'accueillir une famille de migrants (« demandeurs d’asile » ou des réfugiés - ayant le statut de « réfugiés » au regard du droit),  une quinzaine de paroissiens de la paroisse MJJP se sont sentis concernés par l'accueil et l'accompagnement de migrants.

Ce petit groupe est soutenu et formé par L'ACLAAM (Association Catholique pour L'Accueil et l'Accompagnement des Migrants), association déclarée en Préfecture et qui a son siège au diocèse de Lyon, rue Adolphe Max.

En 2017, ce petit groupe a pris le nom de Fraternité Migrant ou « Frat-Mi ».

Nos actions et nos besoins

Aujourd'hui, deux familles que nous avons aidées sont parvenues à l'autonomie pour le logement et le travail.

Mais, les problèmes rencontrés par les migrants sont nombreux, il faut les aider à trouver des hébergements temporaires chez des volontaires (avec des contrats signés), les accompagner dans leurs démarches administratives, les aider sur le plan juridique, les soutenir dans leur recherche d'un emploi... sans oublier l'aide et le soutien que l'on doit apporter aux jeunes dans le déroulement de leur scolarité, aide aux devoirs, conseils pour l'orientation, recherche et proposition de stages...

Dans notre groupe, chacun peut donc participer à accueillir, accompagner et faciliter l'intégration de ces familles et personnes seules que nous rencontrons.

Une paroisse hospitalière

Pour favoriser leur intégration et créer de vrais liens fraternels, nous veillons à les inviter à partager nos repas en famille, à participer à des sorties, des visites, aux évènements paroissiaux...

Deux grandes rencontres fraternelles ont eu lieu entre « accueillis » et « membres » de la Frat-mi à la cure de Pusignan.

Rejoindre Frat-Mi

Si vous avez du temps, du goût pour ce service fraternel ou des connaissances juridiques ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre.

Contacts : Nicole (06 51 03 38 42) ou Marie-Bernadette (06 70 36 99 26)

Un exemple d'action SOS hébergement...

« Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez reçu » Mathieu 25, 35
« Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ? » Mathieu 25, 38

Depuis début janvier 2019, Santos, un jeune Nigérian demandeur d’asile, est hébergé par des paroissiens et par les prêtres au presbytère. Étant célibataire, il n’est pas prioritaire pour avoir un logement proposé par la préfecture. En cette période hivernale, il y a peu d’espoir d’avoir une proposition. Nous avons besoin que la chaîne de solidarité continue sinon Santos sera à la rue.
Santos a été obligé de quitter son pays, car il avait reçu des menaces de mort.
Ce jeune chrétien parle anglais et italien. À l’unanimité des hébergeants (femme seule, famille avec enfants, couple de retraités, famille mono parentale), il est discret, serviable, reconnaissant. Il travaille comme bénévole à l’entraide majolane et bénéficie de l’aide des restos du cœur, il n’est donc pas une charge pour la nourriture. Il a une domiciliation au CCAS, place de l’Europe pour recevoir le courrier administratif.
Nous espérons que vous vous sentirez tous concernés et que Santos sera encore au chaud pour le reste de l’hiver.

Contacter Marie-Bernadette : 06 70 36 99 26 ou Nicole : 06 51 03 38 42, pour demander des renseignements et donner vos disponibilités d’hébergement. D’avance MERCI !

Fraternité migrants MJJP en lien avec l’aclaam