Edito

La béatitude est synonyme de joie infinie

On présente quelquefois les Béatitudes comme l’opposé du Décalogue de l’Ancien Testament.
Pourtant ce n’est pas ce que Jésus a enseigné, il nous dit bien lui-même « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir » (Mt 5, 17-18). Dans le sermon sur la montagne chez Saint Matthieu, qui commence par les huit béatitudes, les commandements sont chacun énumérés comme allant de soi, et Jésus les approfondit en leur donnant leur sens ultime (Mt 5,21 ss). Bref, Jésus n’a nullement l’intention d’abolir le Décalogue, bien au contraire, il le renforce.

Actualités

Pages