Les ministres consacrés

Trois prêtres, un diacre et deux séminaristes pour notre communauté

 

Une équipe dynamique

Pas de changement dans l'équipe... Don Marc-Antoine Croizé Pourcelet et Don Jean-Baptiste Balaÿ vicaires - Don Édouard de Vregille, curé.

Fenitra Razafi, séminariste va passer cette année parmi nous.

 

 

 

 

Don Édouard de Vregille - curé

Né le 26 juin 1976 à Reims, deuxième d’une famille de 5 enfants (et aîné des garçons), j’ai grandi au gré des mutations paternelles (Agen, Vierzon, Dinan, Abbeville, Saint Germain En Laye). Après une année de droit et deux ans de classes préparatoires, j’ai intégré le séminaire de la Communauté Saint Martin à Candé sur Beuvron dans le Loir et Cher, en 1997. J’ai été ordonné prêtre le 28 juin 2003 à la Basilique Notre Dame de la Trinité à Blois. Envoyé comme diacre, puis vicaire (et étudiant en théologie à l’Institut Catholique de Paris) je suis devenu Curé de la paroisse Sainte Jeanne de France (dans le Diocèse de Chartres).

En septembre 2012, le Cardinal Barbarin a demandé à la Communauté Saint Martin d’envoyer des Missionnaires pour l’Est Lyonnais. Je suis ainsi devenu le Curé des paroisses de Meyzieu, Jons, Jonage et Pusignan. Ma grande sœur appartient à la Congrégation des Servantes des Pauvres, bien connue maintenant à Meyzieu. Deux de mes frères sont mariés, l’un habite à Limonest, et l’autre à Beauvais. Le plus jeune de mes frères vit en région parisienne. Ici, dans le Rhône, je me rapproche de mes racines familiales qui sont franc-comtoise et bourguignonne du côté paternel, dauphinoise et ardéchoise du côté maternel.

Don Marc-Antoine Croizé Pourcelet

Je suis né le 19 août 1981 à Paris, dernier d’une famille de cinq enfants. J’ai grandi à Sèvres, dans la banlieue parisienne puis j’ai été lycéen à Paris.
Après des études scientifiques (ENSAM), à Bordeaux, en Pologne puis à Paris, je suis finalement entrée au séminaire d’Issy-les-Moulineaux, pour le diocèse de Nanterre en 2004. Je n’ai découvert qu’un peu plus tard la Communauté Saint-Martin pour laquelle j’ai eu un coup de cœur ! J’y suis entré en 2008, à Candé sur Beuvron dans le Loir et Cher, où j’ai terminé ma formation sacerdotale.
Ordonné diacre en 2011, j’ai d’abord été envoyé à Saint Raphaël dans le Var, puis, ordonné prêtre en 2012, j’ai été envoyé à la Paroisse de Vouvray, dans le diocèse de Tours, là où Saint Martin a vécu. C’est une paroisse rurale, très familiale. À partir de septembre 2016, je suis nommé dans la paroisse de Meyzieu. C’est une région que je ne connais pas du tout.

 

Don Jean Baptiste Balay - vicaire

Né en 1981 à Martigues, 3ème d’une famille de 7 enfants, après 2 ans de Philosophie à Paris, je suis entré au séminaire de la Communauté Saint Martin en 2001, j’ai été ordonné diacre en 2007 et prêtre en 2008 à Blois. J’ai passé 5 ans dans la paroisse de Montrichard (dont l’année de diaconat) dans le diocèse de Blois, avant d’arriver en 2012 sur la paroisse de Meyzieu. Don Edouard m’a nommé en 2015 responsable du pôle jeunesse de la paroisse. Mon père m’a transmis le goût de la musique (flûte à bec, chant, guitare), ma mère (niçoise) ne m’a pas transmis son talent pour la cuisine, les 2 m’ont transmis, ainsi qu’à mes frères et sœurs le virus de la montagne.

----------------------------------------------
Nous appartenons tous les trois à la communauté Saint Martin qui forme des diacres et des prêtres en communauté au service de la mission. Notre vie commune (prière, repas, détente, travail apostolique) est une force pour accomplir la mission reçue du Cardinal Barbarin. Venez découvrir notre famille spirituelle en visitant le site internet de la Communauté Saint Martin. (Cliquez sur l'image)
----------------------------------------------

 

Jean Pierre Beauseigneur - diacre

Marié à Marie depuis 1971, père de 6 enfants, grand-père de 5 petits enfants, diacre depuis 1992 (23 ans).
Arrivés à Meyzieu en juillet 1980, nous avons été accueillis dans une Équipe Notre-Dame de Meyzieu, ce qui nous a beaucoup aidés à intégrer la paroisse.
Par mon métier, une vocation, infirmier anesthésiste (en retraite depuis 2003) je suis investi dans la Pastorale des Visiteurs de Malades. Sensibilisé au handicap, avec l’adoption de notre fils Noël, j’accompagne  les personnes porteuses de handicap vers les sacrements : baptême, communion, confirmation.
La mission du diacre est au service de la Parole, de la Liturgie, et de la Charité, elle se réalise grâce aux paroissiens, paroissiennes. Mes engagements diocésains, reflètent ce qui  m’anime sur la paroisse.
J’aime la marche, mais courte pour des problèmes liés à plusieurs interventions, une marche qui permet d’être attentif à la nature qui m’entoure et de méditer sur la Création. Si je ne pratique pas de sport j’aime prendre le temps le dimanche de jouer au scrabble ou au Rummikub en famille…

 

 

 

 

Fenitra Razafi - séminariste

Âgé de 28 ans, et fils unique, j’ai grandi dans le Sud-Ouest entre Toulouse et Tarbes, puisant aussi dans les racines malgaches de mes parents.

Après une école de commerce à Toulouse et trois ans dans la vie professionnelle dans la comptabilité à Paris, je suis entré il y a deux ans au séminaire de la Communauté Saint-Martin, attiré par la joie et la vie fraternelle qui en rayonnaient.

Je suis heureux de venir passer mon année de stage à Meyzieu, où j’espère être à la hauteur de mes deux prédécesseurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

Armel - séminariste en formation

Je m’appelle Armel Bouchacourt, j’ai 27 ans et je suis séminariste du diocèse de Lyon.
Je suis l’aîné de cinq enfants. Avant d’entrer au séminaire, j’ai étudié le droit pendant cinq ans. Après une année de propédeutique (année de fondation spirituelle) à Paray-le-Monial, j’ai étudié la philosophie pendant deux ans au Séminaire Saint-Irénée à Lyon. J’ai ensuite été faire un stage pendant un an dans une paroisse de l’est de Lima au Pérou.
Depuis septembre j’ai été envoyé par notre évêque, le Cardinal Philippe Barbarin, et pour le diocèse de Lyon, poursuivre ma formation théologique en Belgique, dans l’Institut d’études théologiques, à la faculté jésuite de Bruxelles. Je loge là-bas à la maison Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui accueille des séminaristes français en étude en Belgique comme moi.
Dans le même temps je suis envoyé en paroisse chez vous, ici à Meyzieu, Jons, Jonage et Pusignan. Du fait de l’éloignement je ne suis présent dans la paroisse que durant les vacances (Noël, Pâques et durant l’été).