Musique Emoi

C’est également musique et moi… et vous

Quel rapport entretenez-vous avec la musique ?

Au même titre que chacun de nous est unique , notre relation avec la musique est donc également unique.

Chaque composition  , chaque interprète ( chef d’orchestre , instrumentiste ,chanteur ) sont uniques .

A chaque morceau est associé un ressenti , une émotion , certaines fois une trace indélébile , on touche la notion de beauté.

La beauté sauvera le monde (Dostoïevski )

12 notes, un rythme, et on obtient une notion d’essentiel. En effet ,avec peu d’éléments on arrive à toucher l’infini.

La musique est un comburant de la tendresse , elle adoucit les mœurs, elle entretient l’âme elle est support de beauté et donc d’Amour.

Avec la musique il suffit de dire oui , pour se laisser envahir et l’harmonie petit à petit se met en place ( cela ne vous rappelle pas quelque chose ? )

Ce mois , élevons nous… avec AVE VERUM !

« La musique de MOZART intime fusion de l’expression et de la beauté »

Citation extraite du livre « la lumière de Mozart » d’Adolphe BOSCHOT (1871/1955)

Le morceau choisi : Ave Verum de Mozart

  

En ce début d’hiver, nous vous proposons de nous réchauffer avec l’Ave Verum composé par Mozart au mois de juin 1791. Choix surprenant pour ce mois de janvier ? Cela n’est pas si sûr….

Partons ensemble pour l’Autriche, où Mozart va composer cette pièce pour l’un de ses amis, instituteur et chef de chœur de l’église de Baden à l’occasion de la Fête-Dieu. Nous savons que Mozart est un virtuose mais son génie ne se révèle pas là où l’on pourrait l’attendre, son intelligence c’est sa capacité d’adaptation : aux interprètes, au lieu et au public.

En effet, Mozart compose une œuvre courte et simple de 46 mesures, assez facile à monter pour des musiciens et des choristes non professionnels car il sait que l’œuvre sera créée dans une église paroissiale et non dans la magnifique cathédrale Saint-Etienne de Vienne qui aurait, peut-être, été mieux dotée en compétences musicales.

Mais Mozart adapte aussi l’effectif : ce sera une pièce pour chœur, cordes et orgue. Lui-même jouant aussi, entre autres, du violon et de l’orgue, Mozart sait qu’en privilégiant la tonalité de ré majeur, grâce à laquelle les cordes peuvent résonner facilement, cette tonalité conviendra parfaitement pour donner un caractère majestueux, solennel et brillant à ce motet tout en ne surchargeant pas de musiciens la petite église.

De plus, Mozart, compositeur d’opéras, connaît l’importance du texte (il est d’ailleurs très exigeant avec ses librettistes allant lui-même jusqu’à réécrire les textes des opéras qui lui sont proposés) et son motet est tiré d’un recueil du monastère de Reichnau du XIV siècle. Alors, avec la nuance sotto voce, à mi-voix, il indique aux instruments la manière dont ils doivent exécuter l’œuvre afin de ne pas « couvrir » les voix et donc le texte. De fait, Mozart a compris que l’on prie avec son corps et il sait que Celui à qui cette musique est destiné est présent, par l’hostie, au centre de l’ostensoir, et, de même que les rayons de ce dernier illuminent l’espace pour que les regards convergent vers Dieu présent, de même la musique invite l’oreille à écouter ce qui est dit dans ce texte pour éviter peut-être certaines distractions de l’esprit.

Alors fermons les yeux un instant et écoutons ce morceau, pas trop fort, en imaginant l’ostensoir posé sur l’autel puis si nous en avons la possibilité, allons ensuite réchauffer notre âme pendant un temps d’adoration où le Saint Sacrement est exposé et essayons de nous souvenir de ce morceau : il est fort possible qu’un beau moment de grâce se passe …

(*) observez l’intériorisation du chef d’orchestre en symbiose avec l’œuvre.

Wolfgang-amadeus-mozart

Joanne Chrysistomus, Wolfgang, Théophilus MOZART – (1756/ 1791)

Comment présenter Mozart en quelques lignes, dont l’empreinte universelle et l’intemporalité s’expriment dans plus de 600 œuvres !

Dans MOZART ….  Il y a ART, l’un de ses prénoms Théophilus signifie « aimé de Dieu », son génie ne pouvait qu’engendrer la Beauté !

Un portrait d’enfant prodige, peint par de nombreux artistes, créant son premier menuet à l’âge de 5 ans, écoutant et transcrivant les œuvres de ses pairs.

Un européen avant l’heure, qui lors de ses voyages surprend les grands de son époque, par sa puissance de création et sa liberté d’expression.

Il veut tout connaitre, tout savoir, découvrir, il vit pour créer. Quelques chiffres qui résument 35 ans de vie du compositeur :  41 symphonies, 27 concertos, 12 opéras, sans oublier quatuors à cordes, quintettes, trios et sonates. Dès les années 1780/1781, il ne compose plus sous le joug de son père ou de son employeur l’archevêque Colloredo, et exprime une liberté qui sublime ses compositions. Mozart est pétri de la philosophie des Lumières, aspiration à la liberté de penser, au droit individuel, à la tolérance.

Son ultime œuvre, le Requiem, nous laisse un héritage sans pareil !

Mozart c’est à la fois l’élégance et l’extravagance, la spontanéité et le fantasque, la puissance conjuguée à l’humilité, la générosité et l’insouciance, un ruissellement de notes inépuisables qui exprime amour, joie, douceur et révolte. Et lorsqu’il compose pour le Divin c’est un jaillissement d’émotions qui nous porte vers la beauté et la lumière.

Cette musique est le lien intime entre le cœur et l’âme de son compositeur, l’un n’existe pas sans l’autre.

Depuis le XVIIIème siècle, combien de musiciens, combien de chefs d’orchestre ont pu faire vivre ses compositions, combien d’auditeurs ont pu découvrir le génie mozartien …

Ecoutez l’AVE VERUM de MOZART dirigé par le chef d’orchestre L. Berstein (*) :  La musique se fait humble et enveloppe les paroles d’une douceur infime, une impression de respiration qui s’estompe doucement … Jusqu’à devenir intériorité et silence pour l’auditeur.

Nul besoin d’être mélomane, pour se sentir en communion parfaite avec cette alliance du ressenti et de la beauté.

Deux autres Ave Verum

XVème :  Josquin des Prez – 1450/1521

XXème siècle :  Gabriel Fauré

Quizz n°2 ( Patience , les réponses à ce quizz n ° 2 seront intégrées dans le Musique Emoi n° 3 )

Mozart et ses contemporains

1-Mozart, à 14 ans, en reconstituant de mémoire après une seule écoute la partition du Miserere mei, Deus d’Allegri (soit 15 minutes de musique restée secrète pendant 140 ans au Vatican) a été :

a-excommunié

b-fait chevalier de l’ordre chevaleresque de l’éperon doré

2- De quel saint, Mozart n’est-il pas contemporain ?

r-Saint François-Régis

l-Saint Alphonse de Ligori

3-Quel compositeur n’a pas vécu à la même époque que Mozart?

a-Bach

b-Gluck

c-Beethoven

d-Haydn

4- la naissance et le décès de Mozart correspondent en France aux règnes de Louis XV et Louis XVI.

v-vrai

f-faux

5- L’opéra Les noces de Figaro est inspiré de la comédie du français Beaumarchais.

o-oui.     n-non

Réponses au quizz n°1: L’Avent et la Vierge Marie

1-L’ange qui salue la Vierge Marie dans la scène de l’Annonciation s’appelle :

a-Gabriel 

2-L’Annonciation se situe avant la Visitation.

v-vrai   

3-Le Magnificat, chanté par la Vierge Marie, est repris cette année liturgique B comme psaume le:

e-3ème dimanche de l’Avent

4-Le 3ème dimanche de l’Avent est surnommé dimanche de Gaudete ou dimanche de la joie mais savez-vous pourquoi?

n- c’est, en latin, le premier mot de la lettre de St Paul aux Thessaloniciens (Deuxième lecture du 3ème dimanche de l’Avent de l’année B)

5- Le Magnificat est aussi chanté chaque soir lors des vêpres.

De magnifiques antiennes, toutes différentes, le précèdent entre le 17 et le 23 décembre. Comment sont-elles surnommées ?

t- Antiennes O

Aviez-vous remarqué que les réponses constituaient le mot   A.V.E.N.T ?

ANCIENS ARTICLES MUSIQUE EMOI

,

AVE VERUM - « La musique de MOZART intime fusion de l’expression et de la beauté »

En ce début d’hiver, nous vous proposons de nous réchauffer avec l’Ave Verum composé par Mozart au mois de juin 1791. Choix surprenant pour ce mois de janvier ? Cela n’est pas si sûr....
Ave Maria - Caccnini
,

Musique EMOI - Ave Maria Caccini

A l’initiative de don Antoine , Nous avons décidé de créer un petit groupe de travail que nous avons dénommé « A.M.I » Le but premier de ce petit groupe correspond à essayer de mettre en valeur  , l’importance de la musique , vecteur  d’ intériorisation et de  méditation. Ce groupe a été créé en un tour de main avec enthousiasme , nous avons dans la foulée ,  décidé de baptiser notre travail : MUSIQUE EMOI